Sélectionner une page

Dans certains esprits, je suis passée d’entrepreneuse à salariée. De coach consultante à assistante personnelle. D’un site web vendant un service avec un blog et des ressources gratuites, à une revue d’écrits intuitifs.

Il est vrai que je n’ai pas beaucoup communiqué sur ma vie et mes décisions professionnelles depuis mars 2018, alors mon évolution sociale est parfois perçue telle une régression.

Des questions se posent, parfois par messages ou mails privés. D’autres plus proches m’appellent depuis qu’ils ont appris mon job à Air France et sont curieux de ce “changement” qui en fait, n’est qu’une suite logique de mon évolution.

🎵 BO – A Ghost Story

Entreprenariat & Salariat

Il est temps que je sois claire sur mon positionnement spirituel aujourd’hui, car il semblerait que certains associent La vraie vie à l’entreprenariat, comme seul garant d’authenticité. Je vous rassure, je le pensais aussi en 2017, puis j’ai choisi d’élargir mes dimensions . Aujourd’hui je suis salariée et entrepreneuse. J’ai décidé de m’offrir les deux côtés de la pièce.

Il n’y a pas un monde de gentils entrepreneurs libres versus les salariés empoisonnés par le méchant système. Il a seulement Votre monde. Ce que vous percevez, c’est ce que vous vibrez. J’ai choisi de suivre mes tripes et mes envies de luxe sans payer mes factures avec ma créativité. Chaque âge s’octroie ses expériences, il se trouve qu’aujourd’hui je souhaite du champagne dans la mienne.

C’est avec une beauté fulgurante que nous avons le pouvoir de créer avec l’imagination et nos conduits électriques qui nous relient à notre essence. Seulement, les belles idées ne servent à rien si elles ne sont pas appliquées dans la matière.

En 2017 j’ai eu un chemin de consultante/thérapeute/coach/clairvoyante et je n’étais pas ancrée suffisamment pour avoir un revenu qui me faisait plaisir. Je méprisais un côté de la pièce comme étant le diable ultime : le salariat.

Comme si nous pouvions passer à côté de la vie, et qu’il ne fallait pas être du côté obscure de la force du système… il n’est pas question d’un bon ou mauvais côté. Il n’est même pas question de fausse route ou de bonne voie comme je l’entends souvent de la part des demandes d’accompagnement .

Il n’est pas question de mission ni d’erreur. Il y a juste la Vie qui, elle, ne nous juge pas.

C’est en saisissant mon libre-arbitre que je reviens vers mes fondamentaux : qu’est-ce qui me fait kiffer dans l’existence ?

C’est la tangente que j’ai prise depuis janvier 2018 en mettant à jour mes perceptions. Le choix. Je souhaite jouer le rôle qui me plaît dans La grande pièce de théâtre de la vie, puisqu’elle est beaucoup moins sérieuse que ce que je m’imposais.

« C’est avec une beauté fulgurante que nous avons le pouvoir de créer avec l’imagination et nos conduits électriques qui nous relient à notre essence. »

Chamane nomade de luxe

Nous sommes dans un monde multidimensionnel, où se mêlent et s’emmêlent les cordes de nos différentes strates énergétiques. La matière et le quotidien semblent être sur le même étage que les dimensions sacrées du spirituel, en tout cas je l’y associe.

Ma vie est entre ciel et terre.

Je travaille dans les hautes sphères avec mes ailes épinglées à mon uniforme de gardienne aérienne, et j’accueille l’expérience avec une étincelle dans le regard. New York, Bangalore, Dubaï, Boston. Voyons ce que le mois de décembre me réserve.

En parallèle, je reste connectée à un projet visionnaire humanly art first class qui me dépasse avec la délicieuse Céline Boura. J’ai la liberté de sentir, d’explorer et de créer avec la carte blanche qu’elle me délègue. J’ai rassemblé mon expérience et mon essence pour la coupler à la sienne dans une collaboration sur-mesure, à laquelle je me délecte de rapporter les richesses de mes escales.

J’intégrerai la culture et les cœurs du monde telles les pièces en cristal de mon puzzle 360°. Une collectionneuse se retrouvant dans un souk d’expressivité sous toutes ses formes. Je repars en road-trippes.