Sélectionner une page

COACHING ROCK N ROLL

Il est évident que nous ne vivons pas dans un monde blanc comme neige, entre les guerres, les attentats, mais aussi à l’échelle quotidienne : les mensonges, les manipulations, les crimes, la violence. Même dans le milieu du développement personnel les egos spirituels peuvent se transformer en gourous abuseurs ou en sorcières ! A quoi servent les parts d’ombres de ce monde (et même de l’au-delà!) ?

Je niais les Nuances de Grey

Il y a quelques mois, je croyais que les personnes dans la spiritualité-développement personnel (coachs, magnétiseurs, sophrologues, énergéticiens, hypnothérapeutes,…) étaient forcément des « gentils ». Je refusais purement et simplement de voir les nuances du monde. Quand je rencontrais une personne lambda, automatiquement je ne voyais que son « positif » et mes attentes étaient décuplées, ce qui n’était pas toujours juste pour elle et moi. Ce qui était souvent décevant pour moi par la suite ! J’avais cette croyance comme quoi, les défauts, les ombres, la « noirceur » des êtres humains étaient négatives, j’étais dans la dualité et le jugement sans le savoir.

nuages-ombres-nuances

J’en étais arrivée à un point de dénie. L’Homme était bon, point. Je ne veux pas voir ces ombres. Les ombres n’existent pas. Et je pensais tout ceci en ressentant le contraire dans la vie de tous les jours, dans la rue, dans des soirées, dans mes rencontres etc. Je sentais, mais je refusais de voir en face et d’accepter les gens dans leurs globalités, je ne voulais que la meilleure partie du gâteau ! Étant dans cette dualité, j’ai attiré à moi une situation qui m’a montré bien des ombres ! Autant chez les gens, que sur le plan invisible.

« De quoi parle-t-elle ? Le plan « invisible » ça veut dire les esprits, les fantômes, les morts, les ombres ? WTF »

Quand je dis plan invisible, en effet j’évoque  un monde qui ne se voit pas mais qui se ressent. On parle souvent d’esprit, surtout ceux des morts. Ou alors des anges et des esprits de la nature par exemple ! Bien que je ne m’enfonce pas dans ces recherches-là, tout est question de croyances et je comprendrais que ce monde ne t’évoque rien à part du scepticisme, mais pour ma part j’y crois ! Pour moi tout est vibration. Tout a une charge énergétique, même les objets. Mais je vois ça comme de la physique quantique et moins comme de la magie même si c’est un joli mot.

Peut-être fais-tu partie de ceux « qui ne ferme aucune porte » au monde des esprits et de l’au-delà ? Ou bien tu fais partie de ceux qui y croient dur comme fer ! Je ne suis pas ici pour te convaincre de quoi que ce soit, mais pour être moi-même et exposer ma vision, tu seras prévenue 😉

Ma rencontre avec Madame Mim, loin derrière ma Sorcière Bien-Aimée

J’habitais chez un proche de ma famille à l’époque, et cette personne avait une nouvelle petite amie qui était « branchée » aux pratiques énergétiques et spirituelles. La science qu’elle pratiquait n’était familière ni à moi ni aux personnes auxquelles j’en ai parlé, que ça soit le nom ou la pratique en elle-même. Cette nouvelle petite amie avait insisté pour me rencontrer, elle savait l’activité de coach que je menais, mon passé, mes faiblesses, mon voyage… Elle avait insisté pour m’inviter chez elle et me faire une séance de sa « pratique énergétique ».

Lorsque je passais la porte de sa maison, et qu’elle est rentrée dans la pièce, la première chose qui retentit dans mon esprit fût : »Oooh merde. » Et au lieu de faire confiance à mon intuition, je me suis manipulée et je l’ai étouffé. Je voulais apprécier cette femme, c’était la nouvelle petite amie d’un proche qui insistait pour me rencontrer et puis surtout : elle était dans la spiritualité, elle ne pouvait pas avoir de mauvaises intentions !

Et pourtant…

En plus d’être dans l’abus émotionnel et dans la manipulation dans le non verbal, elle m’a assigné un coup de maître durant les deux « soins » énergétiques qu’elle m’a fait. J’étais curieuse la première fois qu’elle m’a fait la séance. Elle m’avait prévenue que si je faisais, je cite : « une crise d’angoisse, une grosse colère ou une très grande mélancolie après c’était normal ». Le déroulement du soin a été le suivant : elle manipulait mes chevilles, mes poignets et le haut de mon crâne  (ce qu’on appelle le chakra de « la couronne », le puits où passent l’énergie et l’information qui te relie à ton intuition).

Après la séance, je me sentais « bouchée », comme dans une boîte, j’étais blafarde et elle m’a conseillé de boire beaucoup d’eau (bien aimable !) en me répétant que j’allais me sentir « vaseuse » toute la journée.

Alors pour ceux qui me lisent et n’ont jamais fait une séance chez un énergéticien, je précise qu’après une séance tu te sens super bien ! Libérez, expansé, débouché, clair, apaisé et léger ! Même si tu peux être tellement détendu que tu parais défoncé, tu es globalement dans le bien-être. Contrairement à cette fois-ci !

Après ça, je me sentais enfermée, puis j’ai eu beaucoup de ressentiments et de colère les jours d’après. Je n’ai pas relevé, me disant que ça devais faire partie d’un processus. Je me mentais donc à moi-même. Un mois plus tard, elle insista encore davantage pour me refaire une séance. J’essaye d’éviter le sujet de conversation, mais elle était de plus en plus souvent dans les parages et le proche chez qui j’habitais m’avait fait remarquer mon impolitesse. Qu’est-ce que j’ai pas fait pour montrer la gentille petite fille bien polie que j’étais ! Mother***ing Syndrôme de La Fille Sympa. J’accepte donc à reculons une seconde séance.

Elle a refait le même processus, mais cette fois-ci en y ajoutant des paroles. Elle me disait que j’étais à fleur de peau, trop sensible, jeune, et me donnait des leçons pendant qu’elle me manipulait physiquement. A la fin du processus, aussi blanche et vaseuse que la première fois, je conscientise que rien n’est bienveillant dans cette pratique et je sors de la maison. J’appelle une amie de confiance qui s’y connaissait assez dans les énergies pour  m’aider à identifier ce qui clochait par téléphone. La réponse a été tintée d’humour mais clair : oui en effet, cette personne a voulu avoir la mainmise sur moi de façon la moins éthique qui soit.
Mon amie m’a improvisé un soin sur le moment et j’ai littéralement senti « quelque chose » à l’intérieur de moi qui a gigoté avant de s’en aller ! J’ai quitté la maison de ce proche peu de temps après.

Le cadeau de … l’ombre ? Krystal nous t’écoutons !

Et oui il y a pourtant un cadeau ! Si j’avais écouté mon intuition et si j’avais dit « non », cette expérience désagréable ne serait pas survenue. Néanmoins il fallait que je la vive. Pourquoi ? Pourquoi ai-je attiré cette expérience ? Dans un monde en conscience, les expériences et les gens sont le miroir d’une partie de toi-même. Merde…Il a donc fallu que je creuse en quoi cette femme me reflétait. Dans les jours qui ont suivis, voilà ma prise de conscience :

Je ne voulais pas reconnaître les « ombres » du monde, et surtout MES propres ombres.

Cette expérience et cette personne (aussi douteuses qu’elles soient) n’ont été qu’un cadeau pour que j’ouvre grand les yeux et grandisse. J’ai aussi des ombres et des imperfections, coach ou pas. Par la suite, j’ai identifié et accepté mes propres ombres et imperfections. J’ai commencé naturellement à reconnaître celles des autres, sans jugement (ou du moins je fais comme je peux!) mais en imaginant que nous avons tous une palette de couleurs et de nuances qui font de nous des œuvres d’art. Des œuvres d’art qui ne sont pas du goût de tous, mais qui nous inspirent des sentiments et provoquent des émotions dont nous avons parfaitement besoin pour évoluer 😉

En résumé, a quoi servent les ombres de ce monde ?

Nous apprenons par contraste, les parts d’ombres de ce monde constituent une nuance à travers laquelle nous expérimentons pour se connaître mieux. Je ne serais pas amie avec cette femme, je veux plus la revoir mais j’admets qu’elle était là pour jouer un rôle dans la pièce de ma vie. Même si c’était un rôle peu recommandable et flippant 😉

C’était une anecdote de ma vie, peut-être en as-tu dans la tienne qui te font écho, si c’est le cas, demandes-toi en quoi la personne que tu t’es attiré reflète une problématique qui t’appartient. 🙂

As-tu aimé cet article ? Est-ce qu’il t’a fait penser à une situation que tu as vécue ? As-tu pensé à une personne ? Que penses-tu des parts d’ombres de ce monde ? As-tu déjà eu des prise de conscience qui t’ont fait avancer à travers une expérience désagréable ? Laisse un commentaire en me partageant ton expérience ou bien écris-moi à l’adresse krystal@designeusedevie.com ! 😀

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PARTAGEONS ! ☕🌏📱

Si tu as été inspiré par ce billet, partages-le sur les réseaux sociaux pour inspirer d’autres personnes ! Si tu ne veux pas qu’on sache que tu t’intéresses au développement personnel, dis que c’est pour un ami ! 😉

A lire aussi

Quand ressentir « tout très fort ! » est un don in... Lorsque j’étais enfant, une créativité débordante m’animait. Comme toi peut-être, j’étais créative, car j’étais sensible. Très sensible. Si tu as souv...
Pourquoi la dépression et les crises d’angoi... Les personnes avec qui je discute me demandent souvent : "Comment en es-tu arrivé là?" en se référant à mon passé d'angoissée, mon voyage en Austr...
Comment se remettre sur le ring après un évènement...   La vie n’est pas un long fleuve tranquille mais plutôt un magnifique océan sur lequel il faut apprendre à surfer. Devenir inarrêtable da...

Pin It on Pinterest