Sélectionner une page

comment-exprimer-ses-emotions

Avec la tendance du développement personnel : pensée positive, affirmation positive, parole positive, émotions positives et Hooponopono et cie. On ne se donne plus le droit de râler, d’être en colère, de pleurer, de se plaindre, d’être triste, d’être nostalgique, d’être jaloux… sans culpabiliser (la culpabilité c’est pire que râler en réalité !).
Grâce à mon entourage et à mes propres problématiques à résoudre, je me suis rendue compte à quel point la gestion des émotions est une étape essentielle dans l’épanouissement de soi. En fait, c’est même vital ! Mais nous les négligeons et  nous nous jugeons lorsque nous avons des émotions dites « négatives ».

Je me suis rendue compte que je ne savais pas comment gérer mes propres émotions. Il y a bon nombre de choses que l’on devrait apprendre à l’école, et dans mon top 3 il y a « comment utiliser son cerveau » « comment utiliser son corps » et « comment gérer et utiliser ses émotions » !  Mais au lieu de ça, nous avons pour habitude de les réprimer, de les refouler ce qui déclenche des maux physiques : maux de gorge (puisqu’on ne s’exprime pas), problèmes de foie (puisqu’on stocke la frustration et la colère dans cet organe), tension musculaire (due au contrôle que nous exerçons sur nos émotions), mal de dos (puisqu’on porte le poids de nos soucis sans les exprimer) etc.

Dans notre société et surtout en France, les esprits sont fermés et sont gouvernés par le mental et non par le coeur. Donc lorsqu’on exprime sa joie ou sa tristesse en public on se sent immédiatement jugé et on culpabilise en plus ! Comme si on avait peur de sortir de la case « neutre », d’y être aller trop fort, et on peut même dire des trucs du style « Désolé, vous devez me prendre pour une folle … «  (!) une fois avoir pleuré !

Si on exprime la joie en fou rire, la colère en rage, la tristesse en hoquet de larmes PLEINEMENT comme il se doit, que se passerait-il ? A moins d’être enceinte ou de brandir un tampax plein sur la place publique en signe d’alibi : il y a de fortes chances qu’on se fasse interner. (big up au nouveau film futuriste avec Kristen Stewart, Equals 😉 – sur les émotions pas sur les tampons !)

Comment exprimer et gérer ses émotions au quotidien ?

pensee-positive-deprime

Je vais d’abord changer la sémantique : le mot négatif me dérange et je préfère remplacer le mot négatif par désagréable.

Si tu lis cet article, je suppose que ce n’est pas pour gérer tes fous rire n’est-ce pas ? On est d’accord, tu lis cet article pour trouver une solution face à l’inconfort des émotions désagréables.Te juges-tu d’avoir un fou rire ? Ca ne te dérange pas lorsque tu exprimes de la joie n’est-ce pas ? Alors considère que les émotions désagréable (tristesse, peur, colère, dégoût) sont d’autant plus naturelles et accepte-les 😊

Personnellement, j’ai du mal avec l’acceptation des émotions désagréables, c’est une des choses qui me freine encore dans ma vie actuellement, et c’est pour ça que j’en fais un article ! Cet article pourra peut-être aider une personne, alors ces émotions désagréables sont de beaux cadeaux !

ETAPE 1 : ON OBSERVE
Accepter toutes tes émotions est essentielles à ton bien-être. Dès que tu as une émotion, tu mets pause sur la télécommande de ta vie et tu te mets en mode observateur. Tu es énervé ? C’est ok. Tu pleures ? Tant mieux ! Tu es fou/folle de joie ? Woop woop!

ETAPE 2 : ON CAGEOLE
Le principal c’est de s’aimer en TOUTES circonstances inconditionnellement, comme tu aimerais ton propre enfant quoi qu’il fasse. S’aimer, c’est s’accepter même si on n’est pas d’accord avec les différentes parties de nous. C’est SURTOUT s’aimer pour les parties de nous qui nous dérangent ^^ Parce que quand je râle ou quand je fais mon petit caprice, je me fais penser à une enfant, et en développement personnel c’est clairement cette partie de nous qui agit (voire article sur l’Enfant Intérieur). Donc s’aimer dans les moments où on a des émotions désagréables, c’est aimer l’enfant en nous comme on aurait aimé l’être.

methode-exprimer-ses-emotions

ETAPE 3 : ON EXPRIME
Si tu as réussi à accepter les émotions désagréables, dans ce cas bravo personnellement j’y travaille encore ! Et tu peux alors passer à l’étape suivante qui est : d’exprimer tes émotions. Tu peux t’exprimer quotidiennement (vachement sain!) par un acte exutoire : sport, art dramatique, écriture, ...Et lorsque tu en as besoin, exprimes-toi auprès des personnes concernées. Le tout est de ne pas accuser l’autre de ta souffrance, car on ne peut pas mettre du sel sur une blessure que l’on n’a pas ! S’il n’y avait pas une partie de toi à travailler, tu ne serais pas en peine. Par exemple si tu es en colère, au lieu de dire au concerné « Tu m’énerves quand tu fais ça ! », remplace par « je » à chaque fois. « Je m’énerve quand tu fais ça ! ». Voilà une façon positive et constructive d’exprimer tes émotions ! 😊

Cet article t’a inspiré ? Et toi, comment exprimes-tu tes émotions ? As-tu une anecdotes à faire partager ? Alors dans ce cas laisse un commentaire ! 

PARTAGEONS ! ☕🌏📱

Si tu as été inspiré par ce billet, partages-le sur les réseaux sociaux pour inspirer d’autres personnes ! Si tu ne veux pas qu’on sache que tu t’intéresses au développement personnel, dis que c’est pour un ami ! 😉

A lire aussi

Quand ressentir « tout très fort ! » est un don in... Lorsque j’étais enfant, une créativité débordante m’animait. Comme toi peut-être, j’étais créative, car j’étais sensible. Très sensible. Si tu as souv...
Pourquoi la dépression et les crises d’angoi... Les personnes avec qui je discute me demandent souvent : "Comment en es-tu arrivé là?" en se référant à mon passé d'angoissée, mon voyage en Austr...

Pin It on Pinterest